BEATRICE PARY

Contralto montpelliéraine, est régulièrement invitée dans des oratorios («Messie» de Haendel, « Magnificat » de Bach, « Stabat Mater » de Pergolesi, «Stabat Mater» de Haydn, «Stabat Mater» de Dvorak, « Elias» de Mendelssohn, « Requiem » de Saint Saens…

Elle appartient à plusieurs ensembles de musique ancienne. Avec « Witiza », ensemble de musique médiévale, elle aborde un répertoire allant d’Hildegarde von Bingen à Josquin des Prés, dans les festivals «Routes et voix romanes », « Musique en catalogne romane », Sylvanes… Avec «Les Indes Galantes » puis « Jubila consort », elle donne des extraits d‘opéras («Orlando» de Haendel, «Tancrède» de Campra, «Il Barcheggio» de Stradella, «Le Couronnement de Poppée» de Monteverdi…) mais aussi des motets et cantates, de Schütz à Vivaldi.

Elle est également membre de l’ensemble vocal « Solistes de la Camerata Vocale de Brive », sous la direction de Jean-Michel Hasler et du « quatuor de Sylvanès », dont le répertoire s’élargit jusqu’au contemporain.

Sous la direction du compositeur André Gouzes, elle enregistre des disques de musique sacrée et participe à la création et à la diffusion d’œuvres : « L’Apocalypse » (tournées dans les cathédrales francaises : Notre Dame de Paris, Lyon, Strasbourg, …) et « La Création » (commande en 2005 du festival « Jours de Lumière » en Auvergne).

Les Gens