MARIE BRONSARD

Itinéraire  : Comme je suis de nulle part, née par hasard en banlieue parisienne, j’ai souvent résidé à l’étranger, au Portugal, à Majorque, au Québec, au Maroc. Ainsi j’ai pu vérifier que l’Europe seule, mais d’Est en Ouest et du Nord au Sud, était de nature à combler mes attentes. Il m’arrive encore de voyager – je ne manque pas de curiosité – mais plus jamais je n’ai envisagé de planter mes racines ailleurs qu’en un lieu où les librairies regorgeraient de livres dans ma langue, et au plus proche de la Méditerranée – ce qui a considérablement réduit mes possibilités d’installation --, mer lustrale, mienne par ascendance, et prédilection. C’est ainsi que je me suis enracinée en Languedoc, dans ses paysages immuables, antiques, de vignes et d’oliviers, sous son ciel lumineux, conciliant. Si mon itinéraire comporte quelques bizarreries, c’est sans doute parce que j’ai vu le jour – assez tardivement, du reste, aux environs de midi – un vendredi 13, de février, 1953. Ce n’est pas un secret.


Pour le reste  : ai choisi de m’adonner à la seule écriture. Me revendique donc écrivain, mais sans exclusives ni définitions, par refus de l’enfermement. Ai l’obsession de la justesse, dans les deux acceptions du terme, de sens, bien évidemment, mais aussi de son. Aime les livres qui se lisent d’une traite, et se relisent à l’occasion, et m’emploie à en commettre, au grand dam de mes éditeurs et de ma traductrice. Travaille parfois pour le théâtre. Poursuis depuis une dizaine d’étés une improbable collaboration avec Sonia Alland, laquelle s’évertue à transposer en anglais américain, et caser, ma prose rétive.

En résumé, je fais ce que je  peux, comme je le peux, avec un bonheur inégal, mais je le fais.


BIBLIOGRAPHIE  :

- L’Ermitage,   Le temps qu’il fait, 1986

- L’Alliance,   Le temps qu’il fait, 1988

- Monodies,   Karedys éditions, 1992

- L’eau de l’âge   Karédys éditions, 1993

- Heures,   éditions Domens, 1995

- In memoriam Cassiopée,   éditions Domens, 1996

- Marine,   éditions Domens, 1996

- Clichés,   éditions Domens, 1998

- La Légende,   éditions Domens, 1999

- Une traversée slave du siècle. Editions Domens. 2002

- Mélancolies d’une amazone, Domens 2004

  

En revues

In   N.R.F, Jungle, L’Art du Bref, Légendes, Les cahiers du Schibboleth, Mai hors saison, Contrepoint(s), le Pressoir. La Dérobée, Hélikon. Le Paresseux. Septimanie.

  

Traductions

- In memoriam Cassiopée, par Sonia Alland, 2000, édition Red Dust, New York,

- The Hermitage, par Sonia Alland, 2001,   Northwestern University Press; Evanston

  

Traductions en revues

-The Hermitage, (extraits) par Sonia Alland, in The Dirty Goat, n° 6, Austin, Texas

-A day of a week,   trad sonia Alland ( «  commentaires sur la première phrase  », inédit, suivi de Sexte tiré des Heures, éditions Domens,1995) in Connect N°3, Corpus, New York, 2001

-the Fleeting Shadow of Gilddn Swan, in Connecticut Review, spring 2004, volume XXVI N° 1   ( l’ombre fugitive du merle blanc in Monodies, Karédys éditions, 1992)

- Marine (an extract) in Quarter after eignt,Volume 10, 2004, Ohio University, Athens (Ohio)

  

  

Ouvrages collectifs

- L’amour des livres, édition le coteau sous la pluie, Paris, 1986.

- Dans les bruits du monde, le hêtre pourpre édteur, 2000

- Ciel d’Europe, panorama de la poésie européenne d’aujourd’hui,   maison de la poésie Nord Pas de Calais, 2000.

  

Au théâtre

- écriture des textes du spectacle Route de Nuit, pour la compagnie Maripaule B. et Philippe Goudard, représenté

-co-adaptation, avec Pierre Barayre, de Zazie dans le métro, de Raymond Queneau, pour la compagnie Pierre Barayre, représentée

- adaptation de l’Ermitage, pour la compagnie Pierre Barayre, représentée

- adaptation de l’Alliance, pour une mise en espace de la compagnie Théâtre au présent, Yves Gourmelon.représentée

  

-co-adaptation, avec Pierre Barayre de «   les oiseaux  » de Tarjei Vesaas, non-représentée

- écriture de «  le Reclus ou le dernier avatar du dandy Charles Baudelaire  », non représenté



Les Gens